fr Espace membres & réservation Blog

Céleri : bienfaits & astuces de consommation

branche de céleri sur planche à découper
05 . 09 . 20

Rave ou en branche, le céleri regorge d’atouts nutritionnels. Détoxifiant, fort en goût et peu calorique, il se décline à toutes les sauces. Portait gourmand d’un légume santé à déguster sans tarder.

Céleri-branche ou céleri-rave : quelles différences ?
Ces deux variantes sont en réalité deux variétés d’une même plante. En version branche, le céleri joue la carte du light avec 21 calories aux 100 g contre 32 calories pour le céleri-rave. Plus riche en eau, il brille aussi par un taux de calcium de 48 mg contre 34 mg pour 100 g de légumes.

Le céleri-rave, plus riche en potassium (377 mg contre 289 aux 100 g), contient plus de deux fois plus de fibres que le céleri-branche avec 3,7 g contre 1,7 g.

Ligne : le céleri, ce légume minceur
Idéales pour modérer l’appétit, les fibres possèdent une action coupe-faim redoutable qui fait du céleri-rave une arme anti-fringale de choix ! Cet allié minceur brille en outre par son faible apport calorique, à condition de ne pas le consommer noyé dans la sauce, nappé de mayonnaise ou en rémoulade.

Détox : des propriétés diurétiques
Parce qu’il est riche en potassium, le céleri fait partie des légumes diurétiques. Stimulant pour les reins, il favorise le drainage des toxines et limite la rétention d’eau responsable notamment de la formation de cellulite. Un bon point !

Anti-âge : les antioxydants du céleri préservent la jeunesse
Riche en lutéine, flavonoïdes, bêtacarotène… le céleri-rave ou en branches regorge d’antioxydants aux propriétés multiples. Anti-inflammatoires, ils préservent l’organisme des méfaits des radicaux libres et contribuent à la beauté de la peau et à la bonne santé des yeux.

Comment choisir et conserver son céleri ?
Comme pour les autres primeurs, la version biologique s’avère préférable pour éviter toute contamination chimique.

Céleri-rave : de meilleure qualité dans sa version mini, le céleri-rave ne doit pas dépasser un kilo sous peine de comporter un creux en son cœur. Il se conserve dans le compartiment à légumes du réfrigérateur une semaine environ.
Céleri-branche : il doit quant à lui arborer des feuilles fermes et bien vertes, preuves de sa fraîcheur. Plus délicat, il se conserve dans un linge humide quelques jours au frais.

La préparation du céleri
Cru, haché, braisé, farci ou à l’aigre-douce, le céleri offre mille variations culinaires possibles. Mais avant toute chose, il convient de le préparer de manière adéquate :

Céleri-rave : la peau est ôtée à l’économe et le céleri arrosé de citron pour éviter qu’il ne noircisse. Coupé en dés ou râpé, il se déguste alors cru en salade ou cuit en morceaux ou en purée.
Céleri-branche : les fils présents à la surface du légume sont ôtés au couteau économe tandis que l’on sépare les tiges des feuilles. Délicieuses crues, les tiges se dégustent en salade ou en dips à tremper dans une préparation froide (guacamole, anchoïade, tapenade…).

La petite astuce : les feuilles de céleri peuvent être utilisées pour parfumer soupes et bouillons. Hachées finement, elles réveillent les salades grâce à leur saveur prononcée.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà membre Pure Sport Club ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?