fr Espace membres & réservation FAQ réouverture Blog

S’entraîner en salle pour le trail : bonne ou mauvaise idée ?

trailers en pleine nature
04 . 07 . 20

Vous pratiquez le running ou le trail ? Bravo mais… avez-vous pensé à adapter votre préparation en adoptant un entraînement ciblé en salle de sport ? Découvrez nos tips pour allier jogging et gym avec brio.

Trailers : pourquoi pratiquer la musculation ?
On s’imagine à tort que les coureurs, stimulant déjà le bas du corps, devraient se cantonner à affûter leurs membres supérieurs en salle de sport. Il n’en est rien. Non seulement la musculation du bas du corps permet de limiter le risque de blessures mais elle booste en outre les performances.

Explication : le renforcement musculaire augmente la force et intensifie le gainage, préservant ainsi le cartilage de l’usure et réduisant les torsions et frottements tendineux.

Les atouts du gainage instable pour les runners
Parce qu’il participe à la stabilité de tout le corps, le gainage s’avère essentiel quand on pratique la course à pied. Et pour cause, le corps d’un coureur étant toujours en mouvement, les muscles de la proprioception sont mis à rude épreuve. D’ailleurs, en cas de gainage imparfait, des mouvements parasites font baisser les performances des pratiquants, allant jusqu’à entraîner des douleurs.

Voilà pourquoi un gainage dynamique et pratiqué en déséquilibre (sur un bosu, sur un Swiss ball) s’avère particulièrement adapté à la préparation physique spéciale trail !

La musculation fonctionnelle : booster de course
Cette discipline complète vient compléter l’action des deux premières. Comportant un volet cardio, la musculation fonctionnelle (cross training) agit aussi sur le gainage et favorise la perte de poids. Parmi les mouvements les plus efficaces pour progresser en course à pied, citons :

– Le pistol squat : ce squat réalisé sur une seule jambe cible les mêmes muscles que ceux mobilisés lors d’une course à pied. En prime, il améliore la force et l’équilibre, apportant plus de stabilité au trailer, particulièrement sur les terrains difficiles. A tester aussi : les squats sautés, les squats traditionnels.

– Les fentes : réputées pour leur capacité à allonger la foulée, les fentes agissent sur la propulsion de la jambe vers l’avant. A noter : comme les squats, elles se déclinent sous plusieurs formes à adopter en fonction de l’objectif (fentes latérales, fentes arrière, avant, fentes sautées…).

– Les pompes hindoues : ce type de pompes stimule un nombre de muscles étonnant. Au programme : pectoraux, épaules, triceps, abdominaux et dos s’activent de concert tout au long de ce mouvement réalisé en souplesse. Redoutable pour travailler les muscles stabilisateurs du tronc, les hindi push ups améliorent la posture de course et préserve des douleurs dorsales. Un must à intégrer à tout training spécial trail !

Crédit photo : Unsplash – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà membre Pure Sport Club ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?