fr Espace membres & réservation FAQ réouverture Blog

Santé : sport et sommeil, une équation à bien doser

Femme entrain de dormir sur un oreiller
19 . 06 . 20

Essentiel à la récupération, le sommeil préserve le sportif de bien des maux. Décryptage.

Le rôle du sommeil sur la récupération sportive
Quelle que soit l’activité physique pratiquée (fitness, musculation, running…), c’est en dormant que l’on récupère. Les cellules se régénèrent tandis que les fibres musculaires se réparent et augmentent durant le sommeil. Résultat : s’entraîner, c’est bien mais à condition de dormir pour profiter au maximum des bienfaits du sport.

Les effets du manque de sommeil

– La baisse des performances sportives : mal dormir ou passer des nuits trop courtes influe véritablement sur les performances qui baissent. Et pour cause, une dette de repos accentue la sensation de fatigue et les douleurs musculaires. Rien de tel pour démotiver le plus aguerri des sportifs !

– L’augmentation du risque de blessures : lorsque l’on se sent fatigué, l’état de vigilance baisse tandis que la coordination souffre. Le risque de blessure augmente largement, d’autant plus dans le cadre d’activités nécessitant des sauts ou des manipulations de charges (cross training, Bodypump…).

–  La prise de poids : le manque de sommeil agit sur la sensation de satiété, nous poussant à nous alimenter plus que nous ne le devrions. Le risque : augmenter le nombre de calories ingérées sur la durée et grossir sans même comprendre pourquoi.

Combien d’heures faut-il dormir pour bien récupérer après le sport ?
Cette donnée relève du cas par cas. En moyenne, la plupart des gens ont besoin d’un minimum de 6 heures de sommeil par nuit avec une majorité de personnes plutôt adeptes d’une nuit de 8 heures tandis que d’autres ne se sentent bien qu’après 10 heures passées à dormir. La chose à faire : écouter son corps.

Faut-il vraiment s’endormir avant minuit pour bien récupérer ?
Bonne nouvelle pour les lève-tard, cette légende qui a la vie dure s’avère fausse ! Chacun étant réglé selon des cycles qui lui sont propres, il n’existe pas de recette miracle unique. La bonne équation : se coucher et se lever selon des horaires constants chaque jour.

Que faire pour bien récupérer après une nuit agitée ?
Avis aux jeunes parents ou aux amateurs de soirées festives, il existe malgré tout une solution pour récupérer après une nuit écourtée. Des siestes (20 à 30 mn) peuvent combler le manque de sommeil et aider le corps à se remettre de l’entraînement. Côté créneau, on conseille généralement la plage comprise entre 13 et 15 heures pour s’accorder un somme salvateur.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

 

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà membre Pure Sport Club ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?