fr Espace membres & réservation FAQ Blog

Pourquoi et comment associer yoga et musculation ?

cours collectif de yoga sur tapis de sol
29 . 07 . 21

Avis aux adeptes du plateau de musculation, le yoga possède le pouvoir de révolutionner leur pratique ! Le coach vous dévoile 4 bonnes raisons de combiner les deux.

1 – Gagner en équilibre, améliorer la posture, protéger les articulations
Précieux pour les amateurs de renforcement musculaire, ces trois atouts sont liés à la stimulation de muscles spécifiques induits par la pratique du yoga. Quel que  soit le type de yoga (Pranayama, énergie, Hatha yoga…), les asanas – alias postures spécifiques – activent les muscles stabilisateurs.

En les renforçant, l’art ancestral zen affûte l’équilibre et la posture, préservant en outre les articulations. Un bon point pour les body builders, cross trainers et autres afficionados de pur renfo lors de la manipulation de charges notamment !

2 – Affûter sa ténacité durant l’effort
Le secret du self-control des yogis ? Le souffle ! C’est grâce à leur maîtrise impressionnante de leur respiration profonde que les adeptes de yoga tiennent les postures les plus exigeantes. En acquérant cette compétence, les pratiquants de musculation gagnent en ténacité et en performance, jouant l’inspiration/expiration plutôt que l’apnée.

3 – Développer amplitude l’articulaire et la souplesse
On a tous en tête l’image du body builder quelque peu empêché par sa musculature proéminente. C’est là, dans une moindre mesure, l’écueil possible d’un entraînement très intense et mené de manière monocorde. En variant les stimulations, et notamment en jouant le training yoga, on limite la raideur et le manque d’amplitude. Un avantage non négligeable pour qui cherche à performer sur le plateau… et dans d’autres sports.

4 – Optimiser la phase de récupération
Difficile de prendre un temps off sur la semaine ? Quand on se sent addict au sport, l’idée de passer un jour sans peut vraiment s’avérer effrayante. Et pourtant, une pause s’impose pour permettre au corps de se régénérer et de fabriquer de la fibre musculaire. En ce sens, le yoga incarne une discipline de choix. Sa pratique à volonté s’avère sans danger pour l’organisme.

Positionné après une séance de musculation, avant ou en remplacement d’un training renfo, il sert tour à tour de temps de récupération ou d’échauffement. Le plus : ses effets sur les muscles qu’il soulage et sur le sommeil qu’il favorise.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà membre Pure Sport Club ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?