fr Blog Espace membres & réservation

Fitness & réalité virtuelle (VR) : dispositif d’avenir ou gadget ?

26 . 10 . 19

Le coach sportif Pur(e) a testé le fitness digital. Des simulations de vol musclantes aux rameurs connectés, récit d’une session de remise en forme futuriste.

La réalité virtuelle (VR) pour faire du sport : et si c’était le bon compromis ?
Sur le papier, l’idée d’associer fitness et réalité virtuelle sonne plutôt bien. Selon le fitness trainer qui a testé le dispositif, « ce type d’entraînement virtuel peut répondre aux attentes de celles et ceux qui n’aiment pas courir sur un tapis ou faire du vélo en salle. Autre public concerné : les allergiques au sport outdoor après le travail qui rechignent à sortir une fois dans leur cocon. »

Fitness en VR : une expérience en immersion
Pour sa séance de sport virtuel, le coach sportif a du porter un casque VR afin de vivre l’expérience en immersion totale. Inconvénient : la sensation du casque posé sur le visage n’est pas très naturelle. Passons. Premier programme fitness, la session rameur prend place au cœur d’une jungle luxuriante. C’est beau, féérique et truffé de détails qui invitent à la contemplation. On enchaîne ensuite dans la pénombre, avec une session total body qui s’appuie sur l’utilisation de poulies. Placé au sein d’une box, notre testeur découvre un personal training atypique. Au centre d’une arène, il incarne un personnage explosif chargé de dégommer tout ce qui bouge. Ultime expérience, la simulation de vol sur un appareil tout droit sorti d’un film de science fiction challenge tout le corps et libère l’esprit grâce à son côté poético-réaliste.

Avantages et inconvénients de l’e-fitness
« Je n’ai pas vu le temps passer ! » s’exclame le coach à l’issue du test. C’est prouvé, les gens ont tendance à s’entraîner plus longtemps et plus souvent avec un dispositif de VR. Explication : les images nous en mettent plein les yeux, tant et si bien que l’on se sent happé. On en oublie le temps qui passe et même la sensation corporelle. Attention d’ailleurs à la posture et à la justesse du geste qui pourraient souffrir de ce côté abstrait lié à la virtualité. Pour pallier ce phénomène, certains développeurs ont même conçu des coachs virtuels… Autre effet du fitness en VR, l’envie de s’exercer augmente chez les personnes qui ont généralement du mal à conserver leur motivation. C’est ludique et ça permet de s’évader ! Du côté des inconvénients, on note le mal des transports qui entraîne des nausées et des vertiges. Autre frein et non des moindres, ce type d’entraînement ne favorise pas le lâcher-prise et le recentrage qui restent les bases du wellness. En conclusion, le fitness en réalité virtuelle, c’est bien mais à doses homéopathiques et en complément d’un entraînement sportif in real.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?