fr Espace membres & réservation Blog

Se reposer pour mieux progresser : mythe ou réalité ?

homme en train de se reposer
12 . 09 . 20

La récupération fait partie des volets essentiels de l’entraînement. Le point sur 3 réflexes à adopter pour booster sa courbe de progression.

1 – Le sommeil : le b.a.-ba d’une bonne récupération
Dormir suffisamment d’un sommeil apaisé constitue la condition sine qua non d’une bonne récupération. Durant les phases de sommeil profond, les cellules se régénèrent et les tissus musculaires se reconstruisent, nous préservant ainsi des risques de blessures. En clair, c’est lorsque l’on dort que les muscles évoluent et que le corps change. Côté cerveau, l’acquisition de nouvelles capacités physiques nécessite elle aussi du repos. Autant de bonnes raisons pour s’accorder des nuits suffisamment longues !

2 – L’hydratation : une priorité absolue
Pendant le sport, le corps transpire afin de faire baisser sa température et de favoriser le drainage des toxines. Par conséquent, il convient de compenser cette perte d’eau en buvant beaucoup avant, pendant et après l’effort. Cette consommation d’eau aide l’organisme à éliminer l’acide lactique et l’ammoniaque tout en reconstituant les réserves de minéraux.

A faire : boire très régulièrement par petites gorgées et ne pas attendre d’avoir soif.
La bonne idée : consommer des fruits après le sport pour se réhydrater tout en bénéficiant d’un apport en glucides, vitamines, minéraux et antioxydants.

3 – L’alimentation : plusieurs prises en fonction des moments
Juste après l’effort, il convient de reconstituer ses réserves énergétiques avec la consommation de fruits ou de céréales réputés pour leur propriété alcalinisante qui aide le corps à se débarrasser de son acidité. Le repas qui suit l’entraînement (idéalement deux à trois heures après l’effort), doit présenter un apport :

–  en féculents pour restaurer les stocks énergétiques,
– en végétaux frais cuits ou crus afin de lutter contre les radicaux libres et la déshydratation,
– en glucides pour permettre aux muscles de synthétiser du glycogène, cette réserve d’énergie présente dans le foie et dans les muscles,
– des protéines issues du poisson ou des œufs.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà membre Pure Sport Club ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?