fr FAQ Covid-19 Blog

4 bonnes raisons de méditer

femme en train de méditer
12 . 11 . 20

Aide à la gestion du stress, amélioration de l’immunité, atténuation de la douleur… constituent autant de bonnes raisons de pratiquer la méditation. Comment s’y mettre, quels effets en attendre ? On vous dit tout !

 Qu’est-ce que la méditation ?
Que les novices se rassurent, l’action de meditare – autrement dit contempler – est accessible à tous. Pratiquer la méditation revient à observer certaines images intérieures ou à focaliser son attention sur son souffle tandis que les pensées s’envolent librement sans encombrer l’esprit.

Objectif : canaliser le flux des idées parasites et autres ruminations négatives qui s’invitent dans nos têtes.

Effet n ° 1 : la méditation stimule le cerveau
L’imagerie cérébrale a prouvé que la méditation accroissait la quantité de matière grise liée à la concentration, à l’apprentissage, à la mémoire et au contrôle des émotions. De là à affirmer que méditer rend plus intelligent, il n’y qu’un pas !

Effet n° 2 : méditer rend plus heureux
Les études scientifiques ont démontré l’efficacité de la méditation sur le niveau de bien-être mental des pratiquants. Pendant les séances, les zones du cerveau les plus actives correspondent à celles des sentiments positifs (joie, fierté, curiosité…).

A contrario, l’anxiété et autres sensations négatives voient leurs signaux affaiblis. Les scénarios catastrophes et les représentations mentales délétères s’évanouissent, laissant la place à un état de sérénité durable.

Dans le cadre d’une pratique régulière, méditer améliore ainsi le bien-être psychique en permettant de réduire son niveau de stress et d’anxiété.

Effet n° 3 : une séance de méditation permet de booster l’immunité
Encore plus étonnant, une étude a démontré que la méditation de pleine conscience (mindfullness) agissait directement sur les gènes, rendant l’organisme plus résistant aux maladies et plus résilient après une affection.

Effet n° 4 : méditer atténue la douleur
Si la méditation incarne une aide pour apprendre à gérer la douleur, son action positive va encore plus loin. Etonnants, des tests ont révélé que les réponses cérébrales à la douleur chutaient drastiquement chez les pratiquants. Autrement dit, la perception même de la douleur s’atténue largement grâce à une pratique méditative régulière.

Comment se mettre à la méditation ?
Méditation de pleine conscience, méditation transcendantale et autres types de pratiques méditatives sont désormais à la portée de tous grâce à l’existence de livres et d’applications pour smartphones. Pour celles et ceux qui souhaiteraient aller plus loin, il existe des écoles et des centres de méditation en Suisse (à Genève et à Lausanne).

Crédit photo : Freepik- Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà membre Pure Sport Club ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?